dimanche 10 juillet 2016

Tout en haut du monde : un souffle d'air frais sur l'animation

En DVD et Blu-ray : En ce week-end de forte chaleur, partez pour le Pôle Nord, avec Tout en haut du monde. Ce splendide film d'animation français réalisé par Rémi Chayé apporte un souffle d'air frais pour trois raisons.




Un sujet original
A la fin du XIXe siècle, Sacha, une jeune aristocrate russe à qui Christa Théret prête sa voix, fuit le palais familial à Saint-Pétersbourg pour tenter de retrouver son grand-père Oloukine (Féodor Atkine), un explorateur dont le navire n'est jamais revenu du Grand Nord. La Russie... le XIXe siècle... et surtout une héroïne ! Voilà qui change ! On retrouve une ambiance à la Jules Verne, quand le monde n'était pas encore entièrement connu de tous. Un monde où l'homme devait se surpasser pour accéder à la connaissance.

Un rendu atypique
Loin des canons de l'animation américaine actuelle, le réalisateur Rémi Chayé a misé sur les aplats de couleurs. Des couleurs marquées qui se détachent et s'associent pour offrir des plans de toute beauté. D'où cette impression d'un livre d'illustration qui s'anime, avec quelques effets de 3D bien intégrés. Une peinture aussi mouvante qu'émouvante. Car la technique ne cannibalise pas l'histoire, au contraire. Elle l'accompagne, l'enrichit - car la simplicité de ces aplats permettent de bien rendre quand même la complexité d'un navire - et accentue l'atmosphère exaltante et magique de l'aventure de Sacha.


Une B.O. inattendue
La musique a été confiée à Jonathan Morali, du groupe Syd Matters. Il signe un score aux envolées pop folk qui se marie très bien avec cette épopée d'un autre âge. Etonnant ! 

Le blu-ray, édité par Diaphana, comprend par ailleurs un making of qui revient sur une autre aventure, celle de la production de Tout en haut du monde, jusqu'à sa présentation au Festival d'Annecy 2015, conclue par une ovation et un prix du public amplement mérité.

Anderton 


Enregistrer un commentaire