mardi 4 novembre 2014

Christopher Nolan : "Interstellar est mon film le plus humaniste"

 
Artistes : Le problème quand on vit en province, c'est qu'on se sent un peu délaissé de l'actu cinématographique. C'était donc la fête jeudi 30 octobre à Rouen ! Comme ailleurs en France, plusieurs cinémas Pathé-Gaumont ont projeté en duplex de Paris l'avant-première d'Interstellar. Au programme : le film en VOST précédé d'une interview de Christopher Nolan, qui était présent sur la scène du Gaumont Champs-Elysées Marignan.
 
Le cinéaste n'est pas homme à se dévoiler facilement. Côté promo, le gaillard est plutôt difficile en affaires ! Au cours des trente minutes d'interview, nous n'apprendrons pas grand-chose sur le film. De quoi attiser notre curiosité juste avant de découvrir Interstellar Pour autant, découvrez ci-dessous l'échange entre Christopher Nolan et Fabrice Leclerc, rédacteur en chef de Studio-Cinélive (lire : Le Festival de Cannes selon Fabrice Leclerc).


Fabrice Leclerc : Quel est le thème du film ?
Christopher Nolan : Ce sont surtout les personnages qui sont importants. C' est un voyage émotionnel !

En quoi ce film est différent pour vous ?
C'est un des thèmes qui m'intéressent depuis longtemps : le temps. C'est mon film le plus humaniste de tous.
 
Quels sont vos challenges ?
Pour moi, moins les spectateurs en savent, plus l'expérience est forte.
 
Et votre rencontre avec Matthew McConaughey ?
Je n écris pas en fonction d'un comédien. Le scénario terminé, Matthew s'est imposé. Un peu cowboy, un peu bravache. C'est une figure, une icône du cinéma. Quant aux actrices, lfemmes que l'on pense fragiles ne le sont pas tant que ça ! Je ne veux pas trop en dire ! Mais c'est évident, c'est un réel plaisir de travailler avec des comédiennes aussi formidables.
 
Votre capacité à garder le mystère et le secret d'un film, c'est essentiel pour vous ? Ça prend longtemps à faire un film ! Le film le plus rapide que j'ai fait a duré deux ans ! Si vous n'essayez pas de garder le secret, le public en saura trop et son expérience ne sera pas aussi fraîche. C'est mieux de dire : "Venez, ça va être formidable, faites moi confiance !". C'est un peu comme un cadeau de Noël dont on préfère garder le mystère !
 
Vous faites un cinéma le plus sensitif possible...
Le thème de l'exploration spatiale m'intéresse depuis longtemps. Le film qui a beaucoup compté dans l'élaboration d'Interstellar est L'étoffe des héros. Il n'y a pas que des effets spéciaux dans mon film, j'ai gardé de vrais éléments pour renforcer le réalisme et le plaisir du réalisateur !

On pourrait comparer votre film au cinéma de Méliès.Vous connaissez ? Le retour à une S-F pure, simple...
J'ai toujours été intéressé par certains cinéastes que je trouve influents. J'ai vu des extraits de films de Méliès à l'école et ça m'a donné envie de voir d'autres films de ce genre. C'est un incroyable magicien. Pour Interstellar, j ai aussi revu pas mal de films muets.
 
Quel est votre définition du cinéma ? C'est une expérience qui ne peut passer autrement que par un film et rien d'autre. Ni une nouvelle, ni une pièce de théâtre. Uniquement avec le médium cinéma !

Mrs Peel
Enregistrer un commentaire