Dossier

mardi 18 novembre 2014

Conversation animée avec Noam Chomsky : Michel Gondry sort ses feutres


En DVD : Ce n'est pas toujours facile de rendre compréhensible au plus grand nombre la pensée d'un intellectuel pointu. Pari pourtant gagné par Michel Gondry avec Conversation animée avec Noam Chomsky (Is the man who is tall happy?), aujourd'hui disponible en vidéo.


Le cinéaste n'a pas choisi la solution de facilité en s'intéressant à Noam Chomsky. Les travaux de ce scientifique ne concernent pas des champs "grand public" (comme l'astrophysique ou la paléontologie) mais le langage, la biologie. Mais Gondry a laissé parlé son coeur : il s'intéresse à Chomsky depuis une dizaine d'années et, comme il l'explique au début de son film, il a décidé d'illustrer leurs conversations par... des dessins animés !

Et le spectateur d'assister avec un émerveillement d'enfant à la mise en images de propos qui auraient pu être obscurs, voire rebutants. Toute la créativité de Gondry explose à l'écran. Avec des calques et des feutrres, comme aux débuts de l'animation, il donne forme à des concepts mais aussi aux échanges entre lui et Chomsky. Lui, le candide à l'accent frenchy qui essaie d'en placer une ou deux face à l'un des plus brillants esprits de notre époque. Et il n'y arrive pas toujours. Et ça l'énerve. Et il le fait savoir lors de savoureuses parenthèses en voix off.

Impertinence feutrée

Du dialogue jaillit la vérité - on le sait depuis Platon. Mais ici, au-delà des explications sur la grammaire générative ou l'apparition du langage, c'est Chomsky qui en vient peu à peu à se livrer. Sur son enfance juive à Philadelphie, sur sa rencontre avec sa future épouse et son décès (pendant le tournage du film) qui le laisse inconsolable, sur son activisme politique, sur l'éducation de ses enfants et même la politique anti-Roms de Sarkozy. 

Et pendant ce temps, Gondry dessine. Les petites scénettes se succèdent dans un déferlement de couleurs et de formes abstraites. C'est beau et c'est aussi rigolo. Car si Gondry a le plus grand respect pour Chomsky, il n'hésite pas à faire preuve d'impertinence.

Cette belle édition, signée Shellac, propose un passionnant making of dans lequel Gondry révèle sa méthode. Un autre supplément revient sur le concept des Usines à rêves, installées par le cinéaste dans plusieurs villes du monde. Enfin, le DVD est accompagné d'un livret et de cartes postales. 

Critique réalisée dans le cadre d'un partenariat avec Cinétrafic : découvrez la fiche de Conversation animée avec Noam Chomsky.

Anderton



 
NCITMWITH GONDRY FA H264 from Shellac Sud on Vimeo.
Enregistrer un commentaire