Dossier

mercredi 19 novembre 2014

Jérôme Jarre, le Vine Guy et les stars d'Hollywood


Buzz : Comment sait-on qu'on n'est plus tout à fait dans le coup ? Quand on demande à ses fistons : "C'est qui ce mec avec un bonnet sur la tête, à côté de Mathieu Kassovitz ?" Oui, je l'avoue : j'ai découvert Jérôme Jarre lundi au Grand Journal. De Jarre, je ne connaissais que le grand Maurice, compositeur des inoubliables scores de Lawrence d'Arabie, Docteur Jivago, Paris brûle-t-il ? ou Witness, ainsi que son fils Jean-Michel, joueur de harpe laser.


Je suis donc allé viner, comme beaucoup d'autres (sous-entendu : de ma génération), et même Les Inrocks. Jérôme Jarre fait craquer 7,5 millions de fans sur Vine (et le compteur continue de grimper) grâce à ses pitreries immortalisées en vidéo de moins de six secondes. Le bonhomme au sourire extra-large et à l'accent so Frenchy est devenu une star aux States, au point d'être (re)connu comme le "Vine Guy" et d'être passé au show d'Ellen De Generes. Il a même viné avec David Hasselhof, Ashton Kutcher, ou Robert De Niro.
 

 




Comment fait-il ? Quels sont ses réseaux ? Peut-on gagner sa vie avec des vidéos de moins de six secondes hors Youporn ? Faut-il se féliciter de cette French Touch sur les internets ? Les haters ont-ils trouvé leur nouveau Jarre Jarre Binks ? J'y réfléchis et je prépare ma réponse en Gif.

Anderton
Enregistrer un commentaire