lundi 3 octobre 2016

2006-2016 : 10 ans de cinéma et séries selon Alain Carrazé - #Cineblogywood10ans

Buzz : A l'occasion du 10e anniversaire de Cineblogywood, la rédaction a interrogé des professionnels du 7e art et de la télévision sur la décennie écoulée. Aujourd'hui, parole AU spécialiste français des séries, chroniqueur dans le magazine Temps X,et créateur du regretté Destination Série, Alain Carrazé.



Lequel s'occupe aujourd'hui de la page séries de Télé 2 Semaines et participe régulièrement au Grand direct des médias sur Europe 1. Il vient de publier Les Nouveaux feuilletonistes chez Fantask, un ouvrage de référence collectant  40 ans de travail et de rencontres, et réunissant pour la première fois les témoignages et les réflexions des plus grands créateurs du 8e art.
Quels sont les films marquants de ces dix dernières années ? Et les pires ?

Alain Carrazé : Star Trek 2009, une surprise qui a relancé la franchise. On ne pensait pas qu’on pouvait relancer la franchise pour un niveau public tout en restant fidèle à la série et pourtant JJ Abrams a réussi.

Inception, un film qui m’a complétement bluffé. Du fantastique intelligent, grand public, incroyablement exigeant, super compliqué et méga original. C’est tout ce qu’un blockbuster devrait être. Pas simplement des trucs qui pètent de partout mais aussi des trucs intelligent. C’est un film que je revois sans arrêt.

Skyfall : du James Bond bien réinventé.

Le biopic de Claude Francois. J’ai été stupéfait par la mise en scène et pourtant je n’ai aucune passion pour Claude Francois. Je le connaissais à peine et je m’en foutais. Pourtant j’ai trouvé ça passionnant.
Pour le pire je pense instantanément au 2e film X-files qui est une trahison, une hérésie. Je ne dis pas qu’il faudrait le brûler mais pas loin.

Le premier Transformers. Enfin même si c’est un guilty pleasure. C’est mal joué, mal écrit, vulgaire et pourtant tu prends un pied absolu. Et après le 2 et le 3 deviennent complétement nuls. Une vraie catastrophe.

Quelles sont trois séries qu'il faut impérativement avoir vues depuis 2006 ? Et celle qu’il faut éviter de voir ?

C’est Game Of Thrones qu’il faut voir absolument. Un genre qui ne devait jamais marcher à la télé  et qui est pourtant un carton. La série a fait pour le genre Heroic fantasy ce que X-Files a fait pour la SF il y a 20 ans. Bon j’avoue que le buzz insensé autour de la série m’énerve quand même un peu.
The Leftovers, un choc absolument faramineux.
Breaking Bad, bien sûr.


Il faut avoir vu Sherlock. Comment prendre un personnage qui s’est déjà fait adapté des milliers de fois et en faire quelque chose de contemporain, d’original,  de brillant, qui lance la carrière d’une super méga star (Benedict Cumberbatch).


Et même si ça avait commencé un peu avant 2006 je dirais Lost et Battlestar Galactica qui a relancé le space Opera... un genre que l’on croyait moribond.


La série qu’il faut éviter c’est Le Transporteur. Ultra daube pas écrite. NCIS Los Angeles qui est un retour en arrière dramatique. Je ne suis pas fan de NCIS mais ce n’est pas honteux. Mais Los Angeles, c’est du rien.


Y’a une série qui m’a vraiment énervé, c’est Blue Bloods avec Tom Selleck. Je trouve ça réactionnaire comme jamais. Des flics qui cognent sur les suspects et on s’en fout. Un gros non.
Sense8 sur Netflix. Des personnages caricaturaux, une histoire grotesque, un potentiel pas du tout exploité. Une insulte à l’intelligence des spectateurs. Nul, Nul, NUL !!!

Quels sont les succès les plus immérités et les échecs les plus injustes de ces dix dernières années ?

Pour les succès non mérités, les films Harry Potter. Je me suis fait chier à un point... je voulais sortir de la salle. Je n’ai jamais compris pourquoi ça marchait.

Pour les échecs injustifiés, sans hésiter, je dirais Pacific Rim. Je suis resté sur le cul. Bien au-delà de mes attentes. Je pensais que ce serait un Guilty Pleasure et finalement, c’est bien plus que ça. Les liens avec Evangelion m’ont séduit. Le film est beaucoup plus ambitieux que juste des gros robots qui se battent. Je l’ai vu deux fois et quand le film s’est planté, j’ai été stupéfait. Il aurait mérité un tout autre destin.

Quel a été le talent qui a changé la donne depuis dix ans aux Etats-Unis ou en France ?

Pour moi, c'est J.J. Abrams. Il est passé de mec qui fait de la télé, à réalisateurs de films de franchise (Mission Impossible). Et maintenant il se retrouve à la tête des deux plus grosses franchises de la Science-Fiction (Star Wars et Star Trek). Felicity, Alias, Lost, Fringe, Mission Impossible, Star Trek, Star Wars... Une carrière vraiment incroyable.

Quelle est l'actu liée au monde de l'entertainement qui a,  selon vous, eu le plus d'impact depuis 10 ans ?

Je vais essayer d’être le plus objectif possible : je dirais la création de Netflix. Je n’ai pas toujours été tendre avec ce diffuseur. C’est un tuyau de plus et je pense que plus il y a de tuyaux, mieux c’est pour la création. Mais le marketing autour de la marque m’énerve toujours autant. Quand ils sont arrivés en France, on a raconté n’importe quoi en prétendant que toutes les séries américaines seraient disponibles le lendemain de leur diffusion. Même aujourd’hui, je trouve parfois que la marque à une aura qu’elle ne devrait pas avoir. Ce n’est qu’un tuyau de redif avec une dizaine de séries originales d’un niveau extrêmement variable. Mais ça reste un élément clé de ces 10 dernières années parce que l’impact que ça a eu a été mondial. Ils sont globaux. Ça laisse penser qu’une diffusion de série pourrait ne plus rien avoir de local et être complètement mondialisée. Mais cela reste surtout une fantastique démonstration de la force du marketing.
Quelle est la scène de film ou de série sorti(e) depuis 2006 qui ne vous quitte plus ?

La scène finale de Six Feet Under [Le montage de la mort de tous les personnages de la série, NDLR]. Si je tombe sur cette épisode, je suis obligé de rester jusqu’à la fin. C’est époustouflant.
La dernière scène de Matt Smith dans Doctor Who qui devient Peter Capaldi. On s’attend à un truc délirant et pourtant ça arrive en une seconde, suivi par une scène complètement déjantée. Prendre autant les spectateurs à contre-pied, c’est complètement génial.
Comment voyez-vous le cinéma dans 10 ans ?
Plus aucun film de super-héros. Comme les Western à une certaine époque. Une surabondance pendant un certain temps et d’un seul coup Boum, ça va s’arrêter. Plus aucun studio n’en voudra parce que ça ne se vendra plus. Plus une série sur les networks. Et le renouveau viendra d’Europe ou d’autres pays.
Il y a aussi un domaine dans lequel je suis très pessimiste. On est en plein dans le "Peak TV".  Des centaines de séries sont produites chaque année. Tout le monde veut faire sa série. Et je suis sûr que la sélection va se faire de plus en plus, non pas par la qualité, mais par le marketing. Des centaines de séries passeront sous le radar. Et la bulle va exploser. Même les experts du genre ne peuvent plus tout voir, alors le grand public...

Quel(le) Français(e) obtiendra le prochain Oscar d'ici à 2026 ?
François Descraques [Le Visiteur du futur, NDLR] qui est un mec génial. Un mec hyper geek qui pourrait complètement avoir un film Marvel sous sa direction.  Je dirais aussi Hervé Hadmar [Les Oubliées, Pigalle, la nuit].


Quel est le film que vous rêveriez de voir dans les dix ans à venir ?

Le film que je rêve de voir c’est une véritable adaptation de Crisis on Infinite Earths de DC Comics... Oh putain… en mélangeant tous les univers ciné et télé jamais créés autour de l’univers DC. Avec du Adam West, du Michael Keaton, du Christian Bell sur des Terres différentes. Et même les actuelles séries télé.

Quel conseil souhaiteriez-vous donner à l'équipe de Cineblogywood et à ses lecteurs pour aborder la prochaine décennie ?
Ne croyez pas tout le marketing qui est fait autour des films et des séries. Ne cédez pas au buzz. Réfléchissez, pensez… Même s’il faut aller vite, même si on n’est pas très bien payé, n’écrivez jamais en vous basant uniquement sur du on-dit ou sur du marketing prémâché qui nous est donné. Les mecs, non ! Ayez un poil de recul. Essayez de lire entre les lignes et surtout soyez prudents.

Suivez @8artGlobal sur Twitter

A lire aussi :

L'Oncle Owen

Enregistrer un commentaire