samedi 1 octobre 2016

2006-2016 : 10 ans de cinéma et séries selon Etienne Metras - #Cineblogywood10ans


Buzz : Pour les 10 ans de Cineblogywood, nous avons interrogé des professionnels du 7e art et de la télévision sur la décennie écoulée. Aujourd'hui, nous avons soumis à la question Etienne Metras, patron d'Outbuster, une plateforme de VoD spécialisée dans "les meilleurs films jamais vus au cinéma" (découvrez le site). Un beau projet soutenu par Cineblogywood. Open mic.




Quels sont les films marquants de ces dix dernières années ? Et les pires ?

Etienne Metras : Le meilleur... 
AVATAR de James Cameron – Parce que c’est l’évidence. 
NE LE DIS A PERSONNE de Guillaume Canet – Parce que je le regarde encore. 
TREE OF LIFE de Terrence Malick – Pour les débats passionnés qu’il a suscité, alors que personne n’ignore que c’est un chef-d’œuvre. 

THE RAID de Gareth Edwards – Pour avoir fait passer les films d’action hollywoodiens pour ce qu’ils sont : des peines-à-jouir mous de la jambe et propres sur eux.
DELIVER US FROM EVIL d’Ole Bornedal – Pour m’avoir fait prendre conscience que les meilleurs films n’arrivent pas toujours jusqu’en France.

UN PROPHETE de Jacques Audiard – Parce qu’Audiard est grand et Rahim est son prophète. Et parce que Jacques ne m’a jamais déçu.

En vrac : LA NUI T NOUS APPARTIENT et tous les films de James Gray, TAKE SHELTER et tous les films de Jeff Nichols, GRAN TORINO et tous les films de Clint Eastwood, KICK ASS et presque tous les films de Matthew Vaughn, DRIVE de Nicolas Winding Refn, BLACK SWAN de Darren Aronofsky, BABYSITTING de Philippe Lacheau et Nicolas Benamou, MAD MAX : FURY ROAD de George Miller.

Le pire…
TWILIGHT – Parce que c’est l’évidence.

En vrac : CAMPING et tous les films de Fabien Onteniente, FIVE et toutes les comédies de bobos parisiens proprets et fortunés, tous les films avec Vin Diesel, la plupart des films avec Dany Boon et/ou Kad Merad, toutes les suites à collants et supers pouvoirs.

Quelles sont trois séries qu'il faut impérativement avoir vues depuis 2006 ? Et celle qu’il faut éviter de voir ?

BANSHEE – Parce qu’un plaisir coupable ne se refuse jamais. 
GAME OF THRONES – Parce que t’as l’air con à la machine à café quand t’as loupé un épisode.
TRUE DETECTIVE – Parce qu’il serait dommage de zapper quand le meilleur du ciné s’invite à la TV. 
Je n’ai pas vu celles qu’il fallait éviter, on m’a prévenu à temps.

Quels sont les succès les plus immérités et les échecs les plus injustes de ces dix dernières années ?

Pour moi, pas vraiment de succès immérité ni d’échec injuste, tout le monde a le droit d’avoir des goûts de chiotte. 

Quel a été le talent qui a changé la donne depuis dix ans aux Etats-Unis ou en France ?

Michel Piccoli.

Quelle est l'actu liée au monde de l'Entertainment qui a,  selon vous, eu le plus d'impact depuis 10 ans ?

L’arrivée de NETFLIX et son explosion dans le monde.  

Quelle est la scène de film ou de série sorti(e) depuis 2006 qui ne vous quitte plus ?

Le final de Black Swan, l’ascenseur de Drive, l’ultime combat dans The Raid 2, l’enfant battu dans Being Good, l’exécution de la vache dans Flickering Lights, Jamie Foxx en valet de pieds dans Django Unchained, le doigt dans le cul de Klown, tout Deliver Us from evil.


Comment voyez-vous le cinéma dans 10 ans ?

Je ne le vois pas qu’au cinéma. Le numérique provoque immanquablement le décollement des œuvres de leur support historique de diffusion. Tout comme aujourd’hui on ne regarde plus la TV que sur sa TV, demain on ne découvrira plus les films exclusivement en salles. Et je ne parle pas des DTVs de genre. La première diffusion d’œuvres cinématographiques (grands publics ou non) s’effectuera en simultané sur des supports et territoires multiples. Il faudra bien que les acteurs du marché s’adaptent aux usages...

Quel(le) Français(e) obtiendra le prochain Oscar d'ici à 2026 ?

Aucune idée mais vu l’aspect très endogamique du milieu, je dirais que son patronyme est déjà connu. Sinon il est canadien et il s’appelle Xavier.  

Quel est le film que vous rêveriez de voir dans les dix ans à venir ?

L’adaptation des charmes discrets de l’intestin réalisée par Judd Apatow avec Pierre Niney et Ice Cube.

Quel conseil souhaiteriez-vous donner à l'équipe de Cineblogywood et à ses lecteurs pour aborder la prochaine décennie ?

Continuer à ne considérer le cinéma que comme du divertissement.

Suivez @Etienne_Metras sur Twitter 


Anderton



Enregistrer un commentaire