jeudi 13 octobre 2016

Braqueurs : un thriller qui claque

En DVD et Blu-ray : Présenté lors de sa sortie en salle comme un thriller opposant une équipe de braqueurs à un gang de dealers, Braqueurs ne prend pas complètement pas le chemin annoncé.





Une équipe de malfaiteurs spécialisés dans l'attaque de fourgons blindés croise sur sa route un gang de dealers qui menace de la balancer à la police. En échange de son silence, le boss des trafiquants exige que les braqueurs interceptent un Go Fast chargé de drogue. A l'instar de son titre, le pitch de Braqueurs est simple et direct. Je m'attendais donc à une guérilla entre bad boys dans le dédale en béton d'une cité. Or, le film n'en reste pas à cet affrontement. Ce qui m'a étonné sur le moment, et même un peu déçu. Une déception vite balayée car le récit est resté fidèle au titre : il s'agit d'une histoire de braqueurs, et plus particulièrement celle de leur chef, Yanis. 

Surentraîné, surpréparé, taiseux, Yanis est un guerrier entièrement tourné sur son "art". "Braquer des fourgons, ça me fait bander", reconnaît-il lui même. Il est magistralement interprété par Sami Bouajila, affûté physiquement, tout en retenue, en maîtrise. Il est hypnotisant. A ses côtés, Guillaume Gouix joue un acolyte "cassé", rongé intérieurement. Là encore, l'acteur fait montre de son jeu intense, à fleur de peau. Deux approches différentes mais le duo fonctionne bien. Ajoutons la présence de Youssef Hajdi, parfait en sidekick tantôt jovial, tantôt menaçant, et le premier rôle du rappeur Kaaris, qui s'avère crédible, sans tomber dans la surenchère.

Simple et direct... les qualificatifs valent également pour la mise en scène de Julien Leclercq. On peut ajouter efficace. Aucun de ces adjectifs n'est un gros mot. Au contraire. Si Leclercq ne cherche pas à copier Michael Mann - ce serait absurde -, l'influence de Heat est manifeste. La tension est maintenue tout au long du film et les scènes d'action claquent. Un thriller prenant qui ne révolutionne pas le genre mais qui fait le job. Le Blu-ray, édité par M6 Vidéo, contient des bonus intéressants sur le tournage et la préparation des acteurs sous la direction d'un ancien du GIGN.

Anderton


Enregistrer un commentaire