Cannes 2022

samedi 7 octobre 2017

Un Ciel radieux : Boukhrief et Taniguchi plus forts que Les Revenants

A la TV : Après Made in France et La Confession sortis sur grand écran, Nicolas Boukhrief fait un passage par la case télévision. Pour Arte, il a réalisé une remarquable adaptation d'Un Ciel radieux, le manga signé Jiro Taniguchi.



L'histoire : "Vincent, marié et père d'une petite fille, vit dans le nord de la France. Son entreprise cherchant à licencier, il ne compte plus ses heures pour échapper au chômage. Un soir, ivre de fatigue au volant de sa voiture, il percute un jeune motard. À sa sortie du coma, Vincent se rend compte qu'un transfert a eu lieu : il habite le corps du jeune motard, alors que son enveloppe physique est déclarée morte".
Co-auteur du scénario, tiré d'un manga de Jango Taniguchi, décédé en début d'année, Nicolas Boukhrief tient là son meilleur film, qui redonne ses lettres de noblesse au genre fantastique made in France. Co-produite par Arte et EuropaCorp TV, voici une oeuvre aussi riche et mystérieuse - voire plus - que Les Revenants. 

Même atmosphère trouble et dérangeante faite de cauchemars et d'hallucinations, dans le cadre paisible d'une ville pavillonnaire, certes. Mais les partis pris de réalisation de Nicolas Boukhrief, qui privilégient les courtes focales, les gros plans, et les plongées lui confèrent une puissance et une mélancolie rares dans le cinéma de genre en France - encore plus à la TV. On aimerait que les fictions TV françaises soient aussi audacieuses sur le plan formel. Citez-moi un film TV qui ait l'audace, comme ici, de s'aventurer sur les traces de Blow Up pour filmer l'étrangeté d'un parc, la nuit, battu par les vents ?

A quoi s'ajoute un travail sur les décors remarquable : vitres, miroirs parsèment cette quête d'identité à travers les fantômes. Sans parler de la musique, qui évoque par ses sonorités métalliques celle d'Arvö Part.

Enfin, Un ciel radieux nous permet de découvrir une révélation, Léo Legrand, dans le double rôle de Léo et Vincent, auquel on souhaite un avenir tout aussi radieux que celui évoqué par son film TV. C'est également l'occasion de retrouver la si belle et trop rare Isabelle Renauld.
Disponible en Replay +7 sur Arte.
Travis Bickle

Aucun commentaire: