Festival de Deauville

21 juillet 2007

La géniale série aux cinq Césars

En DVD - A la Télé : Si vous êtes accro à Rome, la série de HBO dont la 2e saison est actuellement diffusée sur Canal+, alors, le superbe coffret DVD de Moi Claude Empereur est fait pour vous. A trente ans d'intervalle, ces deux séries télé revisitent la Rome antique en reprenant à leur compte les codes du péplum pour mieux les dynamiter.
Moi Claude Empereur (I Claudius), dont voici un trailer, est une série produite et diffusée par la BBC en 1976. Ceux qui soupirent déjà en vomissant la télé de papa feraient mieux de réviser leurs classiques. Entièrement tournée en studios, cette saga, réalisée par Herbert Wise, s'intéresse au destin de Claude, "Empereur malgré lui", bègue et boiteux, simplet même, comme il le laisse habilement paraître. Au cours de sa vie, il fréquente Auguste, Tibère, Caligula et Néron ; il assiste à leurs turpitudes et à celles de leur entourage - des hommes et des femmes prêts à tout pour gouverner.
Sexe et violence
Comme dans Rome, il est question d'ambitions, de drames humains, de cruauté et d'amour, de folie et d'humour, de sexe et de combats. Certes, les images sont moins crues dans Moi Claude..., encore que quelques seins et fesses jaillissent d'un épisode à l'autre et que les toges soient parfois souillées de sang. Mais les passions, la violence, l'horreur même, frappent encore le téléspectateur d'aujourd'hui.
Et comme dans Rome, le casting est royal, ou plutôt impérial ! Derek Jacobi (frère Cadfael à la télé et second rôle dans Dead Again de Kenneth Branagh, Gladiator ou Underworld) s'est fait la tête de Claude (un extrait) et délivre une interprétation inoubliable, qui sera à juste titre plusieurs fois récompensée. Pour Caligula, l'empereur fou qui se prend pour un dieu, on pense bien sûr à Malcolm McDowell dans la version cinoche de Tinto Brass, le maître de l'érotisme. C'est oublier la performance là encore extraordinaire de John Hurt. Il faut le voir jouer le cinglé, apportant un parchemin porno à son oncle Tibère, terrorisant sa cour ou se ridiculisant, grimé en danseuse de ballet.
Professeur Xavier et Gimli
Autres apparitions qui raviront les cinéphiles : Patrick Stewart avec des cheveux bouclés (!) qui, avant d'interpréter le noble Capitaine Picard de Star Trek ou le bon professeur Xavier des X-Men, incarne Séjanus, une ordure arriviste. John Rhys Davies sans barbe (Sallah, le fidèle ami d'Indiana Jones, ou Gimli, le nain colérique dans Le Seigneur des Anneaux) endosse l'uniforme d'un autre salopard ambitieux : à un de ses hommes qui refuse de tuer une enfant parce que tuer une vierge porte malheur, il répond : "Alors, arrange-toi pour qu'elle ne soit plus vierge avant de la tuer !" (ici, l'extrait). Enfin, on reconnaît Simon MacCorkindale - rappellez-vous, le héros de Manimal - (on le voit au second plan, au début de cet extrait)...
Bref, Moi Claude Empereur est une des grandes séries de l'histoire de la télé (les Britanniques l'ont placé en 12e position des 100 meilleurs séries de tous les temps). Ce coffret en bois, signé Antartic Vidéo, lui rend un bel hommage : on y trouve 5 DVD dans de beaux étuis (les 13 épisodes plus un documentaire sur le film "maudit" dédié à Claude) et un livret présentant tous les personnages. Vous pouvez le commander sur le site du distributeur, Fravidis.com.
PS : Pour les geeks du péplum et de l'Antique (dont je fais partie), cette série est tirée de l'oeuvre littéraire de Robert Graves, Moi Claude Empereur. Une série de livres géniaux qui peuvent être lus avant ou après la vision de la série télé.
Anderton

2 commentaires:

P.K. a dit…

Enfin une bonne nouvelle. La série peut constituer, chronologiquement, une suite à Rome, même si ça fait passer sous silence l'essentiel du règne de Claude et si on change totalement de registre. Le huis clos filmé dans le style très BBC avec cette qualilté d'image donne une proximité, voire une intimité à la série qui du coup lui enlève le côté superproduction. Le texte original de Graves a été publié chez Folio il y a quelques années. Les puristes regretterons qu'on y parle plus de Germanie que d'Allemagne...

Si on continue comme ça, peut-être qu'un jour on aura droit à la réédition de... Colorado...

L'Olive a dit…

Anderton... Tu aimes les films de gladiateurs ?

Translate this blog