A LA UNE

jeudi 25 avril 2013

De L'Autre côté du périph : deux flics pas toujours ami-ami

En DVD et Blu-ray : De L'Autre Côté du Périph sort chez TF1 Vidéo et c'est l'occasion de (re)voir une comédie bien sympa qui se veut un hommage aux buddy movies américains des années 80. 



Dès l'affiche (et désormais la jaquette), le ton est donné : De L'Autre côté du périph évoque Le Flic de Beverly Hills - le teddy d'Omar est une référence évidente. Cela aurait pu être casse-gueule, mais il n'y a pas tromperie sur la marchandise. Omar Sy et Laurent Lafitte constitue un duo de flics improbable : l'un vient du 9-3, l'autre de Paris intra-muros et tous deux se retrouvent à bosser sur une même enquête. Le choc des cultures et des méthodes est au rendez-vous.

Les deux font la paire

Reste que cette situation déjà vue mille fois est développée ici avec finesse : non, il n'y aura pas un héros de banlieue associé à une mauviette des beaux quartiers. Chaque flic trimballe ses casseroles... et révèle ses atouts, qu'il porte le costard-cravate ou le blouson. Evidemment, les différences insurmontables du début vont progressivement laisser place à un échange de plus ou moins bonnes pratiques. Les personnages ont de l'épaisseur, de l'humanité et ils sont servis par des dialogues qui font mouche. Sy et Lafitte sont excellents. Ils vont bien ensemble : ça vanne sec et on se marre beaucoup.

Mine de rien, le film pointe l'objectif sur plusieurs formes de criminalité, celle qui sévit en banlieue et, celle plus insidieuse, qui prend place dans les salons feutrés des multinationales. Sans pour autant tomber dans la caricature ou le populisme : il y a des beaux fumiers des deux côtés du périph... et des tas de gens bien aussi. David Charhon signe ainsi une comédie socio-policière qui se veut sans autre prétention que de nous faire rire et le but est atteint. Avec la manière. Du coup, j'aimerais bien revoir le binôme dans une nouvelle enquête.  

Anderton
Enregistrer un commentaire