Dossier

lundi 22 avril 2013

Mais qui a re-tué Pamela Rose ? : le Blu-ray de la 2e chance

En DVD et Blu-ray : Il y a des films comme ça, qui n'ont pas eu la carrière en salles qu'ils méritaient. Mais qui a re-tué Pamela Rose ? (découvrez notre dossier sur les coulisses du tournage) s'est même banané au box-office, avec moins de 300.000 entrées réalisées contre près d'un million pour la première aventure de Bullit et Riper. A mes yeux, c'est incompréhensible et même injuste. La sortie en vidéo, chez TF1 Vidéo, offre l'occasion de donner une seconde chance au film. Et ce, pour quatre raisons.



1) Les retrouvailles de Kad & O
Cela faisait neuf ans que l'on attendait les retrouvailles de Bullit (Kad Merad) et Riper (Olivier Barroux). Et on n'est pas déçu. Les deux flics les plus cons du F.B.Ouille n'ont presque pas changé, c'est-à-dire que malgré quelques rides en plus, quelques cheveux gris ou tombés et un bide en dépôt de bilan, les deux flics amis-amis sont toujours aussi cons. Et si leur duo fonctionne toujours aussi bien, c'est grâce à la complicité de Kad et Olivier. Les compères se connaissent par coeur ; ils se complètent, sans jamais que l'un ne tire la couverture à lui. Oubliez les vannes anti-Kad genre : "On l'a trop vu"... il le dit lui-même dans le film !. C'est un bonheur de les voir jouer ensemble.

2) Des partenaires qui font le job
Kad et Olivier se sont entourés d'un trio d'acteurs au top. Chacun à sa manière s'intègre dans l'univers de Kad & O : Omar Sy interprète un garde du corps très pro mais très mal coiffé qui doit systématiquement démentir des propos sur ses penchants sexuels ; Laurent Lafitte excelle en flic arriviste très bien coiffé et pas gentil ; Audrey Fleurot rend crédible une Présidente américaine dotée d'un 95C.

3) Une réalisation soignée
Devant et derrière la caméra. Fallait oser. Kad et O l'ont fait. Cela n'a ni perturbé leur jeu, ni amoindri leur mise en scène, qui fourmille de bonnes idées. La photo du film est très élégante, et les décors sont superbes, je pense notamment à ceux du bureau oval et d'Air Force One. Au risque d'en faire ricaner certains, les deux réalisateurs n'ont pas demandé tous ces moyens par caprice mais par ambition, le making of du Blu-ray en donne un aperçu. Car ils ont compris que le pastiche dans un environnement en carton pâte, ça tombe à plat. Ici, au contraire, les gags en sortent renforcés. Et les cinéphiles pourront même s'amuser à repérer les références cinématographiques qui ponctuent le film.

4) Une histoire qui tient la route
Loin d'être un enchaînement de sketchs, Mais qui a re-tué Pamela Rose ? propose une histoire cohérente, qui n'empêche pas les compères de partir dans de gros délires. Et, personnellement, je me suis beaucoup marré. J'admets : je suis fan du duo. Mais je pense que cette nouvelle aventure de Bullit et Riper mérite d'être vue et appréciée à sa juste valeur : un film drôle et intelligemment con, digne des meilleurs ZAZ.

Anderton
Enregistrer un commentaire