mercredi 2 novembre 2016

Liza the fox fairy : Amélie Poulain a mangé du goulasch

A voir sur Outbuster : Marta est infirmière à domicile auprès de la vieille, et impotente, veuve de l’ambassadeur japonais en Hongrie. Désespérément seule face à ce tas de chairs atrabilaire, elle s’invente un ami imaginaire en la personne de Toni Tani, crooner japonais de son état et facétieux fantôme quand il s’agit de remonter le moral de la neurasthénique Marta.



Cet attentionné revenant va néanmoins montrer une toute nouvelle figure quand la vieille passera l’arme à gauche et que son infirmière partira à la recherche de l’âme sœur. Jaloux et exigeant, la sélection du prince charmant sera fatale à bon nombre de prétendants...
 


Comme ce pitch peut le laisser supposer, Liza the fox fairy est une comédie. Une comédie acidulée dans laquelle la présence d’un fantôme très actif permet à toute la créativité de son réalisateur de s’exprimer dans des délires visuels réjouissants et très cartoonesques. L’ensemble de la mise en scène, formellement très travaillée (notamment au niveau d’un univers chromatique souvent pimpant), et des personnages caractérisés par un costume, une attitude, une élocution particulière, font d’ailleurs penser à une bande dessinée. C’est drôle souvent, rythmé toujours et l’intrigue romantico-policière nous tient en haleine jusqu’à un final forcément décalé.

Bref une petite pépite primée un peu partout dont le seul handicap (pour sa diffusion) est d’être hongroise. Heureusement pour nous, elle est visible à partir d’aujourd’hui sur Outbuster !

Sentenza
 
 
Enregistrer un commentaire