Dossier Super Bowl

jeudi 22 septembre 2011

La Pecora Nera : un film follement original



En DVD : Drôle de vie que celle de Nicola. Né dans "les fabuleuses années 60", il vit depuis son enfance dans un asile psychiatrique tenu par des religieuses. Il y a été "confié/abandonné" par son père, impatient, et y a rejoint sa mère, une patiente. Il a vécu au contact des malades et des bonnes soeurs, dans une sorte d'entre deux.

Drôle de film que celui d'Ascanio Celestini. Le réalisateur, a - comme Nicola qu'il interprète - ressassé son histoire. La Pecora Nera (la brebis galeuse) a été une pièce de théâtre, puis un roman pour enfin devenir un long-métrage. Un parcours original pour une oeuvre qui ne l'est pas moins. 



Brillamment écrit, La Pecora Nera décrit le parcours d'un môme broyé par le système - familial, scolaire. Livré à lui-même, le gamin fuit une réalité qui n'a rien de douce pour se réfugier dans un univers imaginaire où l'asile serait une sorte de paradis et les fous, des saints.

Celestini mêle avec beaucoup de finesse des situations réalistes, parfois d'une très grande violence (d'un point de vue psychologique), avec des échappées poétiques. La voix off de Nicola, répétitive, quasi hypnotique, y joue pour beaucoup. Et à travers son regard innocent, on découvre le monde des fous et la folie de notre monde.

Comme beaucoup de films sur la folie et l'enfermement (Vol au-dessus d'un nid de coucou pour ne citer que le plus célèbre), La Pecora Nera dérange, met mal à l'aise. Il fait rire aussi. Et nous bouleverse par son humanité.

Le DVD, édité par France Télévisions Distribution, mérite de trouver asile sur votre étagère.

Anderton

Aucun commentaire: