Dossier

dimanche 15 février 2015

Avant d'aller dormir : le cauchemar sans fin de Nicole Kidman



En DVD et Blu-ray : Se réveiller sans avoir le moindre souvenir de ce qui s'est passé la veille, cela donne Very Bad Trip. Se réveiller en revivant chaque jour la même journée, cela donne Un Jour sans fin. Deux comédies. Mais se réveiller sans avoir aucun souvenir de sa vie passée et être obligée chaque jour de se rappeler le traumatisme qui a conduit à cette situation, cela donne Avant d'aller dormir, un thriller efficace avec un trio d'acteurs au top : Nicole Kidman, Colin Firth et Mark Strong.


Christine est amnésique depuis quatorze ans et chaque réveil est un supplice : qui est-elle ? Qui est l'homme qui partage son lit ? Que lui est-il arrivé ? Le spectateur partage son calvaire et découvre la vérité progressivement, par bribes, parfois confuses, parfois contradictoires. Je n'en dirai pas plus afin de préserver le suspense et le climat inquiétant que Rowan Joffé, le réalisateur, parvient à établir grâce à une mise en scène et un montage efficaces.

Engagement et subtilité

Je me contenterai de saluer la performance du trio d'acteurs, lesquels incarnent des personnages complexes, sur lesquels planent des zones d'ombres qui, elles aussi, se dévoilent tout au long du film. Un sacré trio dont on n'attendait pas moins, encore fallait-il que le courant passe. Et c'est le cas lorsque Kidman fait face à Firth ou à Strong. Chacun joue avec beaucoup d'engagement et de subtilité. Cinéma de genre ou pas. C'est aussi ça, être un grand acteur.  

J'avoue que je n'attendais pas grand-chose du film et j'ai été agréablement surpris : j'ai été pris par ce récit, scénarisé par Joffé à partir du livre du même nom signé S.J. Watson. Joffé que je ne connaissais pas (contrairement à son père, Roland Joffé, qui a réalisé La Déchirure et Mission notamment) : Avant d'aller dormir est son deuxième film en tant que réalisateur. Il a également écrit les scripts de 28 Semaines plus tard et de The American. Cette édition TF1 Vidéo comprend en outre un bonus sur le making of. 

Anderton


Enregistrer un commentaire