Dossier

jeudi 29 décembre 2016

Debbie Reynolds ne survit pas au décès de Carrie Fisher : sa carrière en vidéos

Artistes : La princesse s'en est allée et la reine l'a rejointe. Debbie Reynolds, 84 ans, a succombé à un AVC alors qu'elle préparait les funérailles de sa fille Carrie Fisher. Un final tragique qui conclut des relations tumultueuses entre les deux femmes. Disputes, longue brouille puis réconciliation... mais surtout, une grande histoire d'amour.



La carrière de Debbie Reynolds a véritablement été lancée par Dansons sous la pluie (Singin' in the rain, 1952), de Stanley Donen. Une comédie musicale pour laquelle la jeune actrice apprend à danser. Avec Gene Kelly et Donald O'Connor, elle nous file la patate à vie pour débuter la journée, grâce à la chanson Good Morning.


C'est un baiser de Debbie qui offre à Gene Kelly l'une des séquences les plus iconiques d'Hollywood, avec la chanson Singin' in the rain.


Ses talents de chanteuse, Debbie les met en valeur à de nombreuses reprises, sur grand écran comme sur les planches de Broadway. Elle est bouleversante lorsqu'elle entonne A Home in the meadow dans La Conquète de l'Ouest (How the West was won, 1962), la grande fresque de presque trois heures sur quatre générations d'une famille de pionniers.


Dans Tammy and the bachelor (1957), Debbie tombe amoureuse de Leslie Nielsen, alors jeune premier et pas encore policier maladroit de la série Y a-t-il un flic...


Autre rôle marquant qui lui vaut une nomination à l'Oscar, celui de Molly Brown dans La Reine du Colorado (The Unsinkable Molly Brown, 1964).


La suite de la carrière de Debbie connaît des hauts et des bas, un passage à vide même. Elle croise la route scintillante de Liberace. Par ailleurs, l'actrice est une grande collectionneuse d'objets provenant de films - des props dont elle sera obligée de se débarrasser pour des questions financières. Quelques faillites ont en effet ponctué sa carrière. 


C'est avec la comédie musicale Irene (1973) que Debbie et Carrie montent ensemble sur scène, à Broadway. Immense succès. Mais la vie n'est pas un musical. Mère et fille entretiennent des relations d'amour-haine, que Carrie évoque dans un livre adapté au cinéma par Mike Nichols : Bons baisers d'Hollywood (Postcards from the edge, 1990), avec Shirley McLaine et Meryl Streep dans les rôles principaux.


Reste que l'amour est plus fort que la haine. Debbie et Carrie se sont réconciliées. Elles ont même participé à une émission d'Oprah, au cours de laquelle elles évoquent librement leurs relations.


En 2015, la fille remet à sa mère un prix pour l'ensemble de sa carrière aux Screen Actors Guild Awards.



Quoi de plus terrible pour un parent de survivre à son enfant. Debbie Reynolds ne l'a pas supporté.

Anderton



Enregistrer un commentaire