A LA UNE

dimanche 4 décembre 2016

Mort de Gotlib : cinématographique à brac

Artistes : Gotlib est mort et ça n'a rien de drôle. Le dessinateur, qui nous a tant fait poiler avec les Dingodossiers, Rubrique à brac, Gai-Luron ou Pervers Pépère, qui a marqué de son crayon et de son humour l'univers de la BD, a eu une expérience moins aboutie avec le cinéma.



Gotlib a réalisé de nombreuses planches autour du cinéma, dans ses Rubriques à Brac ou Cinemastock avec Alexis. Mais en ce qui concerne le 7e art à proprement parlé, on note quelques apparitions (notamment dans Je Hais les acteurs de Gérard Krawczyk,1986), quelques affiches (dont celle co-réalisée avec Solé pour Elle voit des nains partout de Jean-Claude Sussfeld, 1982), plusieurs collaborations avec Pierre Tchernia (le dessin animé "enfantin" dans Le Viager, le scénario de Bonjour l'Angoisse).



Parmi les scénarios que signe Marcel, celui qu'il pond avec Patrice Leconte : Les vécés étaient fermés de l'intérieur (1976). Premier long-métrage de Leconte, cette adaptation des enquêtes du commissaire Bougret et de l'inspecteur Charolles, publiées dans les Rubriques à Brac, est un désastre malgré Jean Rochefort et Coluche dans les rôles principaux. 


Trop de contraintes dans le cinéma par rapport à la page blanche... Reste que l'humour de Gotlib a marqué toute une génération, celle de Laurent Baffie et d'Alain Chabat en tête. Cf ce sketch des Nuls qui parlera aux fans du regretté dessinateur.


Anderton
Enregistrer un commentaire