Dossier

12 octobre 2007

Un Jour sur Terre : 2 heures au paradis

En salles : Un jour sur Terre, dont voici la bande-annonce, est la meilleure agence de voyage au monde. Pour le prix d’un ticket de cinéma, on voyage à travers les saisons de la savane sud africaine au cercle arctique en passant par la Nouvelle-Guinée ou l’Equateur.
Une vérité qui démange !
Alors voilà, c’est tellement beau, que ça en pique les yeux. Les images-jamais-vues sont d’une beauté inénarrable à couper le souffle et en plus c’est intelligent. Loin du film de Al Gore Une Vérité qui Dérange qui cumulait les images chocs et les PowerPoint à chiffres de conférenciers, UJST nous propose de la beauté et de l’amour sur notre planète en nous rappelant que tout ce qui est sur cette terre dépend de notre intéraction.
Pas de lourdeurs dans le message pas de blabla inutile juste un commentaire soft et soyeux de Anggun, avec des musiques bien senties (aaaah le Alone in Kyoto de Air sur les images de neige vu du ciel…. humm)
Fais tourner… la planète
Il aura fallu cinq ans de tournage à Alastair Fothergill et à son équipe de La Planète Bleue pour réaliser Planet Earth. Le top de la technologie en matière de prise de vue HD ont permis de mettre en valeur LA vie bouillonnante, palpitante, partout, tout le temps, sur le moindre centimètre carré de notre planète.
Le public ne s’y est pas trompé : ce mercredi : le double d’entrées que le Jean-Jacques Annaud qui devrait rester un film minor… N’en déplaise à Anderton.
Mon conseil : Allez-y habillé en printemps-été-automne-hiver.

UN JOUR SUR TERRE d’Alastair Fothergill et Mark Linfield (sortie le 10 Octobre). Avec des ours, des canards, des tigres, des éléphants et la voix d’Anggun…
Marcel Martial (Papa ours)
Enregistrer un commentaire

Translate this blog