jeudi 16 mai 2013

Le Festival de Cannes selon Fabrice Leclerc (Studio Ciné Live)


Buzz : Rédacteur en chef de Studio Ciné Live et chroniqueur sur France Infos, Fabrice Leclerc a pris ses quartiers au Festival de Cannes 2013. Cineblogywood lui a soumis le Questionnaire cannois. L'occasion pour Fabrice d'évoquer son plaisir ultime, une villa dantesque et quelques beaux souvenirs.


Qu’allez-vous faire à Cannes ?
Mon métier ! A savoir voir des films, couvrir toute l'actualité du Festival pour le journal et le site internet, faire interviews et photos, enquêter sur quelques gros dossiers pour les futurs numéros, rencontrer les professionnels et couvrir les cérémonies d'ouverture et de clôture en direct sur France Infos.

Combien de fois avez-vous participé au Festival ?
C'est mon 27e Festival. J'ai commencé à 19 ans.

Qu’attendez-vous de cette édition 2013 ?
Comme les autres et comme tout le monde : de bons films, de bonnes rencontres, des scoops et des bons souvenirs. Sans pluie.

Quel est votre plus grand plaisir pendant le Festival ?
Ils sont multiples et imprévisibles, ce qui en fait leur charme. Mais avant tout, le plaisir ultime est de se faire cueillir par un film dont on ne savait rien, qu'on n'attendait pas forcément. Et qui va déchaîner ma passion.

Qu’est-ce qui vous énerve le plus ?
Je n'ai jamais autant "d'amis" qu'avant et pendant le Festival. Moins après

Quel est votre plus beau souvenir ?
Trop pour en choisir un. Un partage de canapé totalement impromptu avec Sharon Stone. Une longue discussion cinéphile avec Scorsese. Un déjeuner avec Géraldine Chaplin. Les montées des marches dantesques de Madonna et Michael Jackson. Voir DiCaprio rentrer dans le hall du Carlton sans que personne ne se retourne. Mais s'il n'en faut qu'un : ma première montée des marches en 1985. Pour Witness de Peter Weir. Ce moment où l'on découvre Cannes et qu'on voit Harrison Ford arriver sur le tapis rouge.

Qu’y a-t-il dans votre valise ?
Toute ma maison et mon bureau. 15 jours à tenir.

Quel est votre truc pour tenir le coup pendant la quinzaine ?
Ne surtout rien prendre de tout cela au sérieux. Ce n'est que du cinéma et il y a beaucoup plus grave ou plus dur ailleurs.

Pour quel(le) artiste redeviendriez-vous un fan de base si vous le/la croisiez sur la Croisette ?
Même si je l'ai déjà rencontré trois fois, Steven Spielberg sans hésiter.

Votre fête cannoise la plus délirante, c’était où et quand ?
Une fête Unifrance/Studio à la fin des années 80 dans une villa dantesque sur les hauteurs. La fête de Moulin Rouge en 2001 avec le cabaret reconstruit à côté du Palais. La merguez party de La Haine sur le parking du Palm Beach. Une soirée privée au Jimmi'z où tout Hollywood était là.

Quelle est votre Palme d’or préférée ?
En tout cas, ma Palme du coeur serait All That Jazz / Que le spectacle commence de Bob Fosse.

Quel est votre programme après le Festival ?
Rentrer en urgence le lundi matin pour aller au bureau boucler  le numéro de Studio Ciné Live. En esperant tenir le choc.

Suivez Fabrice Leclerc sur Twitter : @Fab_SCL
et retrouvez ses chroniques sur Studio Ciné Live, L'Express et France Infos

Anderton
Enregistrer un commentaire