Dossier

dimanche 19 mai 2013

Le Festival de Cannes selon Marie-Pierre Vallé (Wild Bunch)


Buzz : Pendant que certaines festivalières font la grasse mat et sirotent des mojitos en terrasse (ou plutôt, une soupe aux poireaux à côté du radiateur), il y en a d'autres qui bossent. En même temps, elles sont venues pour ça. Et c'est le cas de Marie-Pierre Vallé, responsable des acquisitions chez Wild Bunch. Entre trois lectures de scénarios, six projos et quinze rencontres avec des producteurs, Marie-Pierre a pris le temps de répondre à notre Questionnaire cannois. Et il y est question de Trintignant, de scripts et des fêtes Wild Bunch.



Que venez-vous faire à Cannes ?
En tant que responsable des acquisitions, je vais rencontrer les producteurs étrangers afin de connaître leur prochain line-up et me positionner sur certains films. Je vais également pour voir les films du  marché.

Combien de fois avez-vous participé au Festival ?
13 fois.

Qu’attendez-vous de cette édition 2013 ?
Découvrir des nouveaux talents.

Quel est votre plus grand plaisir pendant le Festival ?
Espérer voir le meilleur film possible.

Qu’est-ce qui vous énerve le plus ?
La demande des gens pour assister aux fêtes Wild Bunch.

Quel est votre plus beau souvenir ?

La fête Wild Bunch de 2011 [on aurait aimé en savoir plus, il va falloir creuser ça, NDLR].

Qu’y a-t-il dans votre valise ?
Des scripts.

Quel est votre truc pour tenir le coup pendant la quinzaine ?
Ne pas trop boire et ne pas se coucher trop tard.

Pour quel(le) artiste redeviendriez-vous une fan de base si vous le/la croisiez sur la Croisette ?
Jean-Louis Trintignant.
 
Votre fête cannoise la plus délirante, c’était où et quand ?
La fête Wild Bunch 2011 [ah mais vraiment, faut qu'on creuse ! NDLR}.

Quelle est votre Palme d’or préférée ?
Amour de Haneke.

Quel est votre programme après le Festival ?
Travailler.

Anderton
Enregistrer un commentaire