A LA UNE

samedi 23 mai 2015

Le Festival de Cannes selon Benjamin Gaessler (Wild Side)


Buzz : Le Festival de Cannes, c'est le lieu de rendez-vous des cinéphiles et des professionnels du cinéma. Responsable Communication et RP chez Wild Side, Benjamin Gaessler entre dans chacune de ces catégories. Nous lui avons donc soumis notre Questionnaire cannois (découvrez toutes nos interviews). Son Cannes à lui, ce sont Old Boy, les Daft Punk, encore Old Boy et de l'enthousiasme.



Qu'êtes-vous venu faire à Cannes ? 
Promouvoir et défendre des films et leurs éditions DVD/Blu-ray, rencontrer des gens, et bien sûr, voir si possible des films :-) Cette année, j'ai aussi un étendard particulier, celui du e-Cinema, sujet majeur.

Combien de fois avez-vous participé au Festival ? 
Cela doit être mon 12e ou 13e Cannes, j'avoue ne pas tenir le compte.

Qu’attendez-vous de cette édition 2015 ? 
Comme d'habitude, je suis curieux des films Wild Bunch/Wild Side (que comme souvent je n'ai pas tous vus) et aussi très curieux de leur accueil. J'attends aussi beaucoup de m'enthousiasmer et vibrer pour des films, car on vient à Cannes comme dans un lieu un peu magique où raffermir sa "foi" cinéphile. Et j'espère que je parviendrais à voir et discuter avec tous ceux que je prévois de rencontrer (même si Cannes a ses lois "d'incertitude maximale").

Quel est votre plus grand plaisir pendant le Festival ? 
Souvent les films (notamment dans le Grand Auditorium Lumiere, qui est pour moi l'une des plus belles salles du monde), souvent les gens de cinéma et les rencontres.

Qu’est-ce qui vous énerve le plus ?
Un peu, la chasse aux tickets (mention spéciale au système pour les séances officielles devenu cette année bien plus incertain - on fait des "souhaits", qui comme tous les souhaits peuvent souvent ne pas se réaliser). J'avoue aussi, parfois les films, parfois les gens ;-) Et, grand gagnant, le temps, qui fait plus que jamais défaut à tous.

Quel est votre plus beau souvenir ? 
Peut-être la montée des marches pour Old Boy (premier film Wild Side en Compétition Officielle en 2004), faite en équipe bras dessus, bras dessous. Sinon, la découverte de Southland Tales de Richard Kelly en seance officielle du soir reste également pour moi une quasi-épiphanie et un souvenir très cher.



Qu’y a-t-il dans votre valise ?
Des vêtements pour tous les temps (du grand beau parfois trop chaud aux pluies diluviennes et températures hivernales), le smoking-chemise blanche-noeud pap-chaussures noires de rigueur, du matériel pour travailler (ordi, tablette, mais aussi papier, enveloppes, scotch, feutres, etc), et encore un peu trop de câbles et de chargeurs à mon goût ;-) Indispensable 2015 : la batterie de secours pour smartphones/tablettes (grosse capacité = sécurité, mais bonjour le poids).

Quel est votre truc pour tenir le coup pendant la quinzaine ?
Conserver un rythme le plus "normal" possible, se poser pour bien manger, et penser "longue haleine", donc ne pas adopter un rythme trop dissolu trop vite.

Pour quel(le) artiste redeviendriez-vous un fan de base si vous le/la croisiez sur la Croisette ?
J'ai la chance de travailler assez régulièrement avec des artistes dont j'estime, voire j'admire le travail et/ou la personne, difficile dans ces conditions d'être un "fan de base" ;-) Mais bon, si Tony Hawk ou Terje Haakonsen se pointaient...


Votre fête cannoise la plus délirante, c’était où et quand ?
La fête Wild Bunch l'année de Interstella 5555 des Daft Punk et Leiji Matsumoto, dans une villa des hauteurs de Cannes, décorée d'immenses néons aux symboles du groupe et ses clips animés (guitare, etc), et où le duo et ses proches ont mixé tout la nuit autour de la piscine, de plusieurs bars et de jeux gonflables pour grands enfants. Je garde aussi des images précieuses de celle d'il y a une dizaine d'années au Palais Bulle de Pierre Cardin, un lieu délirant.



Quelle est votre Palme d’or préférée ? 
Old Boy, qui pour moi, encore aujourd'hui, aurait dû l'avoir. Sinon, Apocalypse Now et Pulp Fiction, chacun insurpassables à leur manière.


Quel est votre programme après le Festival ?
Profiter de retrouver les miens, récupérer au mieux et retour au bureau aussitôt, car les sorties et les films n'attendent pas ;-)

Suivez Benjamin Gaessler sur Twitter : @b1jam1 et @wildsidecats

Anderton

Enregistrer un commentaire