A LA UNE

samedi 2 mai 2015

Le Père Noël : Tahar Rahim, ton conte est bon !


En DVD et Blu-ray : "Voleur au balcon, Noël en prison". C'est le pitch d'un film dont le titre dit tout : Le Père Noël. Et voici deux bonnes raisons de ne pas manquer sa sortie en vidéo, chez FranceTV Distribution.

1) Un joli conte assumé

Alexandre Coffre, le réalisateur à qui l'on doit Une Pure affaire et Eyjafjallajökull, a réalisé un conte de Noël dans la plus pure tradition hollywoodienne, de Miracle sur la 34e Rue à Elfe. L'histoire est la rencontre improbable, lors du réveillon, entre un cambrioleur déguisé en père Noël et un jeune garçon qui n'arrive pas à trouver le sommeil. Evidemment, le gamin croit avoir affaire au vrai Père Noël. Et voici le duo parti pour une nuit pleine de surprises sur les toits de Paris. Mettez en sommeil votre esprit cartésien, abandonnez vos principes moraux ("voler, c'est pas bien", "c'est un kidnapping"...) et laissez-vous emporter par cette jolie histoire dans laquelle le père Noël est loin d'être une ordure. D'autant qu'on sait qu'il y aura une happy end.

Coffre filme cette pérégrination nocturne comme un conte. On peut parler d'une mise en scène quasi-onirique, portée par une belle photo qui met en valeur la Ville Lumière, des décors splendides et une musique qui joue clairement le registre du féerique. Le Père Noël est conçu comme une comédie familiale, à regarder bien au chaud avec une tasse de chocolat chaud tandis que clignotent les guirlandes du sapin. Et, même si ce n'est pas la saison, il fait sufffisamment un temps de merde pour apprécier le film.

2) Un duo craquant

Tahar Rahim avait envie de faire une comédie, explique-t-il dans le making of sympa du blu-ray. Et ça lui réussit bien. Il campe un malfrat qui, derrière sa fausse barbe blanche et ses airs brusques, révèle peu à peu sa gentillesse et sa générosité. Il faut dire que face à lui, le jeune Victor Cabal ferait fondre une bûche de Noël au réfrigérateur. Les premières minutes du film, on se demande si ce gamin bavard ne va pas nous crisper, à l'instar du cambrioleur. Et c'est tout le contraire. Il joue bien, le Victor. Et l'alchimie prend avec Tahar. Au point que certaines scènes pleines d'émotion nous font piquer les yeux. Mais, je vous rassure, on rit aussi et on s'émerveille. Comme des gamins à Noël.

N'attendez donc pas la fin d'année pour commander Le Père Noël au père Noël. 

Anderton


Enregistrer un commentaire