A LA UNE

vendredi 15 mai 2015

Cannes 2015 : Le Fils de Saul, premier film, premières louanges


Buzz : Le Hongrois Laszlo Nemes (38 ans) a la lourde tâche d'entrer en compétition pour son premier film, Le Fils de Saul (Saul Fia). Avec un sujet propice aux polémiques : Auschwitz, vu à travers les yeux d'un Hongrois membre d'un Sonderkommando, qui chercher à faire enterrer son fils décédé dans le camp d'extermination. Les premières réactions, à découvrir ci-dessous, sont très positives.





En 1998, La Vie est belle de et avec Roberto Benigni avait suscité la polémique à Cannes pour avoir associé Shoah et comédie (voir la vidéo ci-dessous à partir de 4:24). Le jury présidé par Martin Scorsese lui avait cependant accordé le Grand prix du jury, permettant à Benigni de faire un numéro resté dans les annales cannoises. 

Sinon, l'an dernier, un film hongrois avait déjà créé la sensation au Festival de Cannes. Souvenez-vous : White God, de Karol Mundruczo avait fait frémir la Croisette... et remporté le prix Un certain regard.

Travis Bickle et Anderton



Enregistrer un commentaire